Mobius



 

Appoline Athena Elizabeth Small

 :: Intendance :: Vos personnages. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
BluBlue
Membre
avatar
Messages : 13747
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 15
Localisation : Google Map.
Jeu 9 Fév - 20:01
Appoline Athena Elizabeth Small


Une petite fille, semblable à une poupée de porcelaine très minutieusement finie, se promenait seule; dans les grandes rues de la métropole de Londres, couverte d'un long voile grisâtre. Elle ne semblait pas perdue au contraire, on voyait dans son regard de glace qu'elle savait précisément où elle se rendait et rien ne semblait pouvoir la détourner de son objectif. Rien, sauf, cette grande main s'approchant lentement du col de la robe de la petite brune et l'empoigna rondement pour la tirer vers lui.Sans comprendre comment, sans comprendre pourquoi, la fillette fut engouffrée au plus profond d'une petite ruelle londonienne.

" Et bien dis-moi, petit coeur, ce qu'une jolie petite fille fait seule, et malgré sa candeur, au beau milieu de cette si grande ville ? "

La jeune poupée ne répondit rien et se contenta de fixer l'homme en face d'elle, les yeux vides de compréhension et emplis d'ennui.

"- Je ne suis plus une fillette, ma naissance date à plus de douze années.

- Et bien excuse-moi mais la vue d'une aussi jeune personne seule dans ces grandes rues, m'insupporte. Peux-tu me permettre de contacter tes parents ?

- Ils ont été tué au cours de l'année précédente.

- Je vois ... Et bien je te propose de venir avec moi, mon frère m'attend à la maison, il a préparé des crêpes et je refuse catégoriquement qu'une jeune fille reste seule dehors.

- Je ne vous connais pas alors je ne vous suivrez pas.

- Très bien. Je m'appelle Joshua Stones, j'ai quinze ans, je suis au lycée qui est à deux minutes d'ici, je vis seulement avec mon frère Oscar et je travaille pendant les vacances chez Oliv&co. Si tu as des questions, n'hésite pas à me les poser.

- Et bien ... Premièrement, pourquoi vous voulez m'aider ? Secondement ... vous êtes un pédophile ?

- Premièrement, parce que j'ai vécu cette situation étant plus jeune, secondement ... Non, je n'ai même pas l'âge pour ! " finit-il en riant.

Leurs deux regards de glace se soutenaient. La jeune fille l'analysa un instant avec de finir par se dire qu'il était sincère.

" Appoline, Appoline Athena Elizabeth Small. "

Le grand blond sourit de toutes ces dents et lui prit la main avant de l'emmener avec lui vers le sud de la ville, vers des quartiers peu luxueux.

" Nous y voici. " fit-il en lui montrant une porte en bois rongée par la vieillesse.

Il l'ouvrit et une enivrante odeur de pâte étant cuite; cette légère pointe sucrée et orangée était inconnue à Appoline.

" - Oscar, j'suis rentré ! J'ai ramené une petite copine. cria-t-il, avec un léger sourire.

- Quoi?! T'as ramené un rencard ?! "

On vit un grand brun, avec un teint pâle et terne, et une lumière qui éclairait son regard de bonheur.


La belle brune soupira longuement, elle était fatiguée, déprimée, détruite mais présente face à ce lit d'hôpital, où était allongé un homme aux cheveux bruns, très faible.

" Alors ... Tu te souviens de notre première rencontre, ce jour, où mon frère t'as ramenée ... "
" Comment pourrais-je l'oublier ? "
" Et la tête que tu as faite en mangeant une de mes crêpes ... C'est ce jour-là où je t'ai adopté ... "
" Je sais, Oscar, je sais ... "
" Tu étais si mignonne ... si candide mais si triste ... aujourd'hui tu as perdu toute candeur... on ne voit même plus la tristesse dans tes yeux, on n'y voit plus le bonheur... plus rien ... "
" Peut-être bien ... mais aujourd'hui, je suis là pour t'écouter, écouter tes dernières paroles. La mort nous pend au nez. "
" Au moins on rejoindra Joshua ... Pour former à nouveau une famille ... "
" Famille que tu as détruite. "

L'homme la regarda comme il put, les yeux emplis de larmes.

" Je ne sais pas ce qui m'a changé, je ne sais pas ce qui s'est passé pour que je détruise tout ... Le résultat est qu'aujourd'hui, mon frère est mort et ma soeur ... elle me déteste à juste titre. "
" Je ne te déteste pas. Je méprise tes agissements passés mais comme les normaux le disent si bien "le destin t'a remis à ta place". "
" Appoline ... Je veux juste que tu saches que je regrette ... et que ... si je pouvais revivre une année de ma vie ... ce serait l'année de notre rencontre ... "

Soudainement, un long bruit sourd et monotone surgit. La trentenaire regarda l'homme, son frère, son bourreau, qui venait de s'éteindre et de rejoindre ce qu'il avait de plus cher au monde : son frère de sang et de coeur.

Cette dernière souffla un bon coup avant de se lever et de sortir. Dehors, la pluie faisait rage, les gouttes d'eau frappait, de manière cinglante et sans répit, le sol. Rapidement, elle fut trempée. Le regard pensif, la jeune anglaise s'assit sur un banc et fixa l'horizon. Bien sûr qu'elle se souvenait de ça, des frères qui l'avaient recueillie, aimée, violée, torturée, détruite. Tout ceci fit remonter des sentiments pour les seules personnes ayant comptées pour elle. Tout d'abord, Caroline ... Ce fut la première et la dernière qui réussit à lui faire ressentir de réels sentiments puissants, tristes et joyeux, pleurs et rires, tout ceci avant de finir par l'abandonner, du jour au lendemain, après lui avoir fait l'une des demandes les plus puissantes que l'on puisse faire dans un couple.

Suite à cela, grâce aux soutiens de ses frères, Appoline avait fini par rejoindre un bon poste au sein du FBI et rencontra Maylis. La voir ainsi lui avait tellement donné envie de la protéger, de la couver, de la rendre heureuse. Mais comme tout, ça a eu une fin.

Aujourd'hui, la voici, assise sur ce banc, sans plus personne à qui donner d'affection, plus personne avec qui rire, avec qui pleurer, à dorloter, à aimer. Plus rien, son coeur était devenu aussi vide que la canette de bière à ses pieds. Elle ne pensait plus à la vie qu'elle pouvait mener mais à celle qu'elle a mené, avec son premier amour, avec le second.

Ce jour était comme celui où toute avait commencé, assise à WhiteChapel, en fin d'après-midi, dans la métropole de Londres couverte par un long voile grisâtre. Elle leva le regard pour fixer une zone au loin, la même zone qu'il y a vingt ans, avant que Joshua ne l'interrompe. La belle Appoline, détruite et reconstruite toute sa vie, tel un bâtiment, se leva et avança lentement. En face d'elle, une route interminable.

Elle disparut dans le brouillard qu'avait causé le déluge s'abattant sur ses derniers pas présents dans les belles et grandes rues londoniennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Elizabeth George - The Inspector Lynley Mysteries et autres romans
» Elizabeth Goudge
» Mary Elizabeth BRADDON
» Saint Seiya Resin Statue, Athena Exclamation Attack
» Elizabeth Peters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mobius :: Intendance :: Vos personnages.-
Sauter vers: